concert

Un siècle de mélodie française

Mélodies de SAINT-SAËNS, GODARD, LALO, DAVID, LA TOMBELLE, GOUNOD

Date
4 juin 2018 – 20h30
Théâtre des Bouffes du Nord
Tarifs de 14 à 27 € Réserver
Programme de salle

Production Palazzetto Bru Zane
En coréalisation avec le C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord

La mélodie française – parfois pour deux voix et piano, plus souvent pour un seul chanteur accompagné – représente sans aucun doute le genre le plus élevé dans la hiérarchie des répertoires du XIXe et du premier XXe siècles. Sa juste appréciation suppose une culture poétique et un goût du détail portés à l’extrême. Les pensées symbolistes ou, à l’opposé, les vers empruntés à Ronsard ou Villon en font un genre qu’il n’est pas faux de considérer comme littéraire avant tout. Ce raffinement – qui a pu passer pour élitiste – explique que la mélodie demeure un genre peu prisé du « grand » public, d’autant qu’une partie de cette musique (et bizarrement la partie la plus jouée en concert) se refuse très souvent à l’expression de sentiments directs. Le talent de l’interprète doit être celui d’un conteur, l’art du pianiste, celui d’un orchestre imaginaire. Lancée par Gounod et Berlioz, la mode de la mélodie s’épanouit ensuite aussi bien chez les conservateurs (Dubois, Massé, Delibes, Paladilhe, Hahn…) que du côté des novateurs comme Chausson, Debussy, Ravel et Poulenc, à côté desquels siège le maître incontesté du genre, Gabriel Fauré.

Introduction aux œuvres 30 minutes avant le concert.

Camille SAINT-SAËNS
Le Pas d’arme du Roi Jean, La Splendeur vide, Danse macabre, Au cimetière
Benjamin GODARD
Jacotte, L’Invitation au voyage, Le Banc de pierre, La Cigale et La Fourmi
Édouard LALO
Marine, Tristesse, Les Petits Coups
Félicien DAVID
Le Nuage, Le Tchibouk 
Fernand de LA TOMBELLE 
Passez nuages roses, Les Papillons, Ischia, Cavalier mongol
Charles GOUNOD 
Venise, Medjé, À une jeune Grecque, Départ

Tassis Christoyannis baryton
Jeff Cohen piano