Mam’zelle Nitouche
« Weitz signe une mise en scène colorée et vive d’une opérette totalement loufoque. Une équipe aussi convaincue que talentueuse sert la musique entraînante d’Hervé. Bonne humeur. »

Philippe Venturini , Les Échos

Mam’zelle Nitouche
« Avec beaucoup d’imagination et une bonne distribution, le chef-d’œuvre d’Hervé, maître oublié de l’opérette, revit à Nantes. »

Thierry Hillériteau , Le Figaro

Mam’zelle Nitouche
« Un formidable esprit de troupe. Sur scène, toutes et tous chantent, dansent, jouent la comédie. Mention particulière à l’ensemble des solistes qui ne ménagent ni leur peine ni leur souplesse. »

Emmanuelle Giuliani , La Croix

Mam’zelle Nitouche

« Lara Neumann, Damien Bigourdan, Samy Camps et le protéiforme Olivier Py, au sommet, y réussissent à projeter ce vaudeville du travestissement dans un présent intemporel, en détruisant tout esprit de pesanteur. »

Romaric Gergorin , Classica

Les Fleurs du mâle

« Deux chanteuses mènent ici leur public par le bout du nez : d’abord Norma Nahoun avec un clair et limpide soprano ; genre soubrette coquette mais aussi amant langoureux dans son rôle en pantalon. Puis Marie Gautrot, dont le chaud mezzo brille comme un verre de pinot noir ; genre diva dramatique. »

Neues Deutschland

Offenbach colorature
« Un délicieux bouquet d’airs d’opéras et d’opérettes, mêlant profondeur et pyrotechnie, du plus connu au plus rare. »

Thierry Hillériteau , Le Figaro

Offenbach colorature
« La virtuosité est bien au rendez-vous, comme on s’y attendait, le suraigu souvent triomphant, et les
héroïnes plus mélancoliques prennent toute l’épaisseur psychologique souhaitable. »

Laurent Bury , forumopera.com